À l’issue d’une enquête criminelle menée par le Commissaire à la lutte contre la corruption, Odette Poulin a formellement été accusée d’usage d’un document contrefait et d’abus de confiance. Quant à ses présumés complices, Jean-François Paré et Michel Rodrigue, ils ont également été accusés d’avoir utilisé un document contrefait, et ce, afin de dissimuler un stratagème frauduleux impliquant un lucratif contrat public de mise à niveau et de rénovation de l’Hôtel de Ville. Les gestes reprochés auraient été commis alors que Mme Poulin occupait les fonctions de directrice générale de la municipalité, soit entre 2011 et 2015.

L’accusé Jean-François Paré a plaidé coupable de l’infraction reprochée devant le juge Jean Asselin, au Palais de justice de Saint-Joseph-de-Beauce. Quant aux deux autres accusés, le processus judiciaire suit son cours. 

Le Commissaire à la lutte contre la corruption coordonne et dirige des unités d’enquêtes, de vérification et de prévention afin de lutter contre la corruption. Les citoyens peuvent appeler le 1 844 541-UPAC ou visiter le www.upac.gouv.qc.ca pour transmettre toute information relative à des actes répréhensibles ou gestes d’intimidation en matière de corruption ou de collusion.

 Partager    Imprimer
Logo gouvernement du Québec
Politique de confidentialité | Accès à l'information | Politique linguistique | Accessibilité
© Gouvernement du Québec