MONTRÉAL, le 1er févr. 2012 - Le commissaire à la lutte contre la corruption, M. Robert Lafrenière, a rendu public aujourd'hui la conclusion d'un volet du mandat de l'enquête à la Ville de Montréal que lui avait confié en avril dernier le ministre de la Sécurité publique, M. Robert Dutil.

« Au terme de l'enquête sur le dossier de l'interception des communications électroniques à la Ville de Montréal, les enquêteurs de la Sûreté du Québec travaillant au sein de l'Unité permanente anticorruption (UPAC) ont transmis toute la preuve recueillie au Directeur des poursuites criminelles et pénales (DPCP) qui nous a informés, après l'étude et l'analyse du dossier, qu'aucune poursuite criminelle ne sera déposée dans ce dossier », a déclaré le commissaire.

Rappelons que le ministre avait demandé au commissaire de coordonner une enquête sur les moyens que le Contrôleur général avait utilisés afin de mener ses propres enquêtes au sein de l'administration de la Ville de Montréal, notamment en ce qui a trait à l'interception de communications électroniques.

Par ailleurs, l'UPAC poursuit son travail car, bien qu'un volet du mandat soit maintenant terminé, d'autres enquêtes et vérifications en relation avec des allégations concernant la gestion de la Ville de Montréal sont en cours.

Renseignements :

Anne-Frédérick Laurence
Responsable des relations avec les médias
Unité permanente anticorruption
514 228-3098, poste 12345
anne-frederick.laurence@upac.gouv.qc.ca

 Partager    Imprimer
Logo gouvernement du Québec
Politique de confidentialité | Accès à l'information | Politique linguistique | Accessibilité
© Gouvernement du Québec