MONTRÉAL, le 17 avril 2012 - Le commissaire à la lutte contre la corruption, M. Robert Lafrenière, accompagné du responsable du Service des enquêtes sur la corruption (MARTEAU), l'inspecteur Denis Morin, ont dévoilé en point de presse ce matin les détails d'une importante opération menée sur la Rive-Nord de Montréal. Aux termes de cette opération, 14 personnes ont été arrêtées et 47 chefs d'accusation ont été déposés notamment en lien avec des cas de fraudes, de fraudes envers le gouvernement, d'abus de confiance par un fonctionnaire public, d'actes de corruption dans les affaires municipales, d'influence d'un fonctionnaire municipal, de complot et d'utilisation de documents contrefaits.

Les personnes arrêtées sur la Rive-Nord de Montréal sont :

  1. Normand Trudel
  2. Sylvie Chassé
  3. Luc Tremblay
  4. André De Maisonneuve
  5. Rosaire Fontaine, déjà accusé dans le cadre du projet Fiche qui touchait la municipalité de Boisbriand
  6. Antonio Accurso
  7. Jacques Audette
  8. Gaétan Bianca Mano
  9. Claude Duchesne
  10. Serge Duplessis
  11. Pierre Lamarche
  12. Jean Leroux
  13. Pierre Raymond
  14. Louis-Georges Boudreault

Un mandat d'arrestation a également été émis contre Richard Marcotte, qui sera exécuté à une date ultérieure. En plus de ces arrestations, huit perquisitions sont en cours et deux entreprises ont été accusées au criminel.

« Aujourd'hui, l'UPAC a franchi une étape importante dans la lutte contre la corruption. Les arrestations effectuées ce matin et les chefs d'accusation déposés résultent du travail rigoureux et de la détermination des enquêteurs de la Sûreté du Québec qui, jour après jour, y mettent tous les efforts. Ce matin, ceux-ci ont porté fruits et démontrent clairement que la corruption n'est pas tolérée au Québec » a déclaré le commissaire à la lutte contre la corruption, M. Robert Lafrenière.

« Les arrestations d'aujourd'hui font suite à l'analyse rigoureuse de nombreux documents saisis et aux rencontres de plus de 120 témoins reliés à ces dossiers » a précisé l'inspecteur Morin, directeur du Service des enquêtes sur la corruption (MARTEAU).

Le Bureau de lutte à la corruption et à la malversation (BLCM), composé de procureurs aux poursuites criminelles et pénales dédiés aux causes de l'UPAC, donnera suite aux procédures judiciaires entamées ce matin.

« Tout au long des enquêtes qui ont mené à l'opération de ce matin, les procureurs ont prêté main-forte aux enquêteurs afin de monter une preuve solide et déterminante dans un dossier de cette importance. Nous avons pleinement confiance aux procureurs qui présenteront la preuve devant le tribunal. Ces arrestations témoignent d'un fait : personne n'est à l'abri. » a conclu le commissaire Lafrenière.

Renseignements :

Anne-Frédérick Laurence
Responsable des relations avec les médias
Unité permanente anticorruption
514 228-3098, poste 12345
anne-frederick.laurence@upac.gouv.qc.ca

 Partager    Imprimer
Logo gouvernement du Québec
Politique de confidentialité | Accès à l'information | Politique linguistique | Accessibilité
© Gouvernement du Québec